Environnement : Mobilisation pour la vallée du Restic

C'est une vallée sans grands attraits. Au premier coup d'il en tout cas. Pourtant, depuis quelques semaines, elle fait l'objet d'une mobilisation qui monte en puissance. Et pour cause : située dans le Nord de Brest, la vallée du Restic vient d'être reconnue par la Direction régionale de l'environnement « comme une zone verte à protéger », souligne Julie Le Goïc, conseillère municipale de la majorité à Brest, pour les Verts.
Or la dite vallée pourrait, d'ici 2012, se voir traverser par la voie de contournement nord de la ville... C'est en tout cas l'une des « variantes» du projet, présenté en début d'année aux habitants concernés, et qui devait faire l'objet d'un examen en conseil communautaire le 25 avril. Devait, car selon les Verts, le dossier va finalement faire l'objet d'un réexamen « technique»...

UN CONTOURNEMENT PAR LE NORD
Les écologistes brestois assument cette bataille contre leur propre camp politique. « Pour
nous, il est hors de question de voir ce mandat, par ailleurs placé sous le signe du développement durable, commencer par la création d'une route nouvelle. Et encore moins que cette route passe par une zone naturelle », pose d'emblée Marif Loussouarn, porte-parole des Verts.
Le projet, qui consiste à créer un contournement de la ville de 10 à 12 kilomètres par le nord, est pourtant prévu de longue date, face à l'engorgement de la circulation sur le boulevard de l'Europe. Mais pour les Verts, « pas besoin de créer une nouvelle route : une voie de contournement est possible en aménageant i une route existante », estiment-ils.
Autre argument: « La mise en service du tram, qui va modifier les comportements. If faut mesurer cela avant de prendre des décisions ! ». Le dossier, qui avait été plus que fortement soutenu par la CCI, reviendrait donc au point mort. Les Verts ont en tout cas « demandé un réexamen total du dossier ».

Elisabeth Jard
Le Courrier du Léon et du Tréguier - Finistère - 13/03/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil