Ex-Clemenceau : Une délégation brestoise à Hartlepool

Lei défenseurs d'une solution brestoise pour le démantèlement de l'ex-Clemenceau continuent à s'activer. Lundi prochain, une délégation embarquera vers la commune d'HartlepooI, où est situé le chantier Able UK, lauréat de l'appel d'offres portant sur la déconstruction de l'ancien porte-avions. Objectif : vérifier les capacités de l'opérateur anglais à démanteler dans les règles (sociales, environnementales...) la vieille coque française. Dès capacités que les militants mettent en cause depuis des mois. Sur place, une rencontre est prévue « avec des membres du conseil municipal d'Hartlepool ». La demande faite au directeur d'Able Uk, afin de visiter le chantier, était en milieu de semaine restée lettre morte.

RECOURS JURIDIQUE
Agir ensemble pour l'environnement et le développement durable (AE2D) devait par ailleurs déposer, avant la fin janvier, un recours devant le tribunal administratif de Rennes, afin de contester la décision prise par l'Etat d'autoriser le « transfert de matériel de guerre » que constitue la vieille coque. Les trois autres recours juridiques déjà déposés par l'association afin d'empêcher le départ du navire vers l'Angleterre restent d'ailleurs d'actualité. Je tribunal n'ayant pas rejeté ces requêtes.
De son côté, la Marine nationale garde le cap, et se déclare « prête administrativement et techniquement » à organiser le départ de l'ancien porte-avions. Sans toutefois avancer de date: « Able UK est maître du calendrier; puisque c'est à la société de prendre en charge le remorquage vers l'Angleterre », rappelle-t-on à la Préfecture maritime. Chez AE2D, l'on prévient: « Dès que l'on apercevra le nez du remorqueur; nous déposerons un recours suspensif auprès du tribunal administratif afin d'empêcher le départ du Clem. »

Elisabeth Jard
Le Courrier du Léon et du Tréguier - Finistère - 30/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil