Interdiction du gaucho : les apiculteurs manifesteront à Quimper


Les apiculteurs veulent attirer l'attention du public sur les conséquences nocives de l'utilisation d'un produit insecticide, le gaucho, sur les abeilles et autres insectes pollinisateurs. Réunis récemment à Ergué-Gabéric, à l'initiative du délégué de la coordination régionale des apiculteurs, Alain Capitaine, huit professionnels ont dialogué avec des représentants d'associations de défense de l'environnement (1) et Louis Colléoc, représentant le Conservatoire de l'abeille noire bretonne. Les participants à cette rencontre ont rappelé les risques découlant de l'emploi du Gaucho, interdit sur le tournesol, mais qui peut être utilisé sur le maïs, les pucerons... «Nous n'en sommes plus au respect du principe de précaution, du fait des conséquences dans la réalité. Le gaucho et les produits insecticides composés sur la même molécule, l'immidaclopride, devraient être immédiatement interdits», a-t-on affirmé.

Manifestation le 10 mars
Des actions sont prévues le vendredi 9 et le samedi 10 mars. Durant ces deux jours, les apiculteurs tiendront un stand d'information sur la place Laennec à Quimper. Ils présenteront une exposition montrant les effets du gaucho, mais aussi, sous un angle festif, quelques éléments de leur production, des variétés de miel qui sont autant de produits du terroir appréciés et qu'il faut préserver. Une manifestation est annoncée le samedi 10 mars, départ de la place Laennec, à Quimper à 15 h, avec le soutien d'organisations (2) qui appellent leurs adhérents à être présents. (1) Collectif Eau Pure de Cornouaille, Duez an Douar, Eau et Rivières de Bretagne, ADDEMA, l'Eau et la Terre, ATTAC 29. (2) Cohérence, Bretagne Vivante, AE2D, Vivre dans les Monts d'Arrée, Fédération des pêcheurs, Fédération des chasseurs, GAB 29, Confédération paysanne nationale, les Verts, le PCF.

Le Télégramme - 01 mars 2001

retour page "Presse"

retour page d'accueil