Gaspillage des fêtes : Une lettre ouverte aux maires

L’association brestoise « Agir pour le développement durable » vient d’adresser une lettre ouverte aux maires des communes finistériennes pour les sensibiliser « aux gaspillages énergétiques liés aux fêtes de fin d’année ».

« Du point de vue de l'impact climatique, les illuminations de Noël engendrent, en périodes de fortes consommations électriques, un bilan carbone avoisinant les 600 à 700 g de CO2 pour chaque kilowattheure supplémentaire consommé. La pollution lumineuse induite par les illuminations de Noël tend à se prolonger toujours plus longtemps, 3 mois durant, de novembre à fin janvier, parfois sept jours sur sept, 24heures sur 24. En cette année 2008 au cours de laquelle la crise financière est venue s’ajouter aux autres crises (sociale, alimentaire, écologique, climatique), l’action demeure plus que jamais nécessaire. Nous aimerions attirer votre attention et votre vigilance sur les choix qui ont été faits ou que feront les nouveaux conseils municipaux élus en mars en matière d’illuminations pour les fêtes de fin d’année. Votre commune va-t-elle choisir :

Il nous apparaît urgent de faire une évaluation de la situation par une instance indépendante, telle que l’association des maires du Finistère. Nous pourrions d'ailleurs y apporter notre participation. »


Le Télégramme - Brest - 13/11/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil