Les antinucléaires veulent des garanties.

Le 6 juin dernier, saisi par le réseau Sortir du nucléaire, le Conseil d’État a annulé le décret du 9 février 2006 autorisant le démantèlement complet de la centrale nucléaire de Brennilis. Hier, Sortir du nucléaire, représenté par son administratrice Chantal Cuisnier, s’est présenté devant la centrale avec un huissier afin de signifier à EDF l’obligation d’arrêter les travaux. Les dirigeants de la centrale, par la voix de Bertrand Dubuis, responsable du site, lui ont indiqué qu’ils avaient accepté de se conformer à la décision du Conseil d’État ; que quelques travaux de sécurisation sont en cours et devraient être achevés avant fin juin. Les opérations de démantèlement sont donc bel et bien stoppées. EDF a également proposé à Sortir du nucléaire et à son huissier une visite de la centrale, mardi prochain, pour s’assurer de la mise en œuvre de la décision de justice.

Le Télégramme - 16/06/2007

retour page "Presse"

retour page d'accueil