Anti-nucléaires. Une banderole indésirable

Pour respecter le 14-Juillet, les militants de l’association AE2D (Agir pour l’environnement et le développement durable) n’étaient pas venus, lundi, distribuer leurs tracts à l’entrée de la fête, cours Dajot. Mais ils n’en ont pas été récompensés. « Hier, en début d’après-midi, des agents de sécurité de Brest 2008 sont venus décrocher notre banderole sur laquelle est écrit : "Désarmement nucléaire à Brest vite" et nous dire de cesser de distribuer des tracts. Nous avons demandé pourquoi ils nous interdisaient de faire une information au public. Trois policiers en tenue sont alors arrivés. Après discussion, nous avons pu continuer à distribuer des tracts, mais la banderole n’a pu être réinstallée sur le mur », explique Roger Abiven, d’AE2D. Les tracts distribués évoquent : « Brest zone nucléaire militaire, porte d’entrée des OGM, site classé Seveso... ».

Le Télégramme -  16/07/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil