Algues vertes. AE2D alerte les maires sur le risque sanitaire

L’association Agir pour l’Environnement et le Développement Durable (AE2D) vient d’adresser une lettre ouverte aux communes littorales du Finistère, au sujet des risques sanitaires liés aux algues en décomposition (notre édition du 4 octobre).

AE2D veut ainsi alerter les maires sur leurs responsabilités. « Les marées vertes, en pourrissant, peuvent provoquer des intoxications graves risquant même d’entraîner la mort. Dans les Côtes-d’Armor, les services préfectoraux ont déclaré que les algues vertes sont un problème d’insalubrité publique, qui relève des pouvoirs de police des maires. Autrement dit, en cas d’intoxication éventuelle sur le territoire de votre commune, la responsabilité pourrait être imputée au maire.

Fort heureusement, grâce à l’action de plusieurs associations, les maires pourraient invoquer le jugement du tribunal administratif de Rennes en opposant à l’État qu’il a été jugé responsable, pour manquement à ses prérogatives, de la pollution du littoral par les marées vertes. Mais votre défense, pour être solide, ne devrait pas être compromise par des avis favorables trop fréquents ou contestables de votre conseil municipal aux extensions d’élevage sur votre commune ou les communes avoisinantes. De tels avis ne manqueraient pas d’être assimilés au laxisme que le tribunal a imputé à l’État », conclut AE2D.

Le Télégramme - Finistère - 17/11/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil