Amoco-Cadiz. AE2D dénonce une pollution continue

Suite à la sinistre date anniversaire des 30 ans du naufrage de l’Amoco-Cadiz, l’association AE2D réagit : « Dimanche 16 mars, date anniversaire de la catastrophe de l’Amoco-Cadiz, rappellera les conséquences de cette marée noire pour la région. Conséquences qui sont toujours d’actualité, avec la récente découverte de milliers de m³ de déchets pollués au port de Brest. « Les pollutions marines sont loin d’être réglées comme l’illustrent deux événements récents : l’Erika où Total a fait appel alors qu’il est condamné à verser des sommes importantes de dommages et d’amendes ; l’Ecuador-Star , intercepté le 6 mars avec, dans son sillage, une nappe de pollution de 24 km de long et condamné à une caution de 400.000 €. « AE2D va porter plainte contre cette nouvelle pollution et poursuivre ses actions d’écovigilance, de sensibilisation, d’éducation, de prévention pour arrêter la dérive vers une mer-"poubelle" ; de pression sur les décideurs et d’interpellation pour une véritable sécurité maritime. « Différents événements à venir seront une occasion d’en reparler, par exemple : le 22 mars, Journée mondiale de l’eau et assemblée générale d’AE2D ; du 1er au 7 avril, semaine du développement durable ; le 22 avril, Journée mondiale de la terre ; le 26 avril, 22 e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, etc. ».

Le Télégramme -  19/03/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil