Captage d'eau et traitement du lisier : une pétition lancée


Roger Abiven, au nom des associations «Agir pour l'environnement et le développement durable» (AE2D) et Kan an Dour, a alerté par courrier le préfet du Finistère sur les problèmes de protection de captage d'eau et de traitement du lisier. Une pétition a été lancée en ce sens et les représentants de ces associations s'en expliquent : «... Nous pensons qu'il est nécessaire et possible de protéger la ressource en eau brute sans concession et sans contrepartie telle que l'installation d'usines à lisier (...). Les choix actuels, même lorsqu'ils font appel à des technologies de type biologique (méthanisation comme à Lannilis) ne constituent pas une rupture avec la tendance de fuite en avant productiviste et de dérives financières payées par les fonds publics (subventions...). Depuis quelques semaines, nous faisons signer une pétition qui a recueilli près de 300 signatures, pour refuser que l'argent public soit utilisé pour financer les désordres et les dégâts de l'agriculture productiviste».

Le Télégramme - 24 juillet 2003

retour page "Presse"

retour page d'accueil