Arrêt des éoliennes : des réactions

Suite à l’arrêté du préfet ordonnant l’arrêt des huit éoliennes de Plouvien, l’association « Agir pour l’environnement et le développement durable » (AE2D), association agréée au titre de la protection de l’environnement et lauréate des Trophées bretons du développement durable 2006 et 2007, nous a fait parvenir un communiqué dans lequel elle dit regretter, avec le Riac 29, la décision prise par le préfet, ce au lendemain des assises territoriales du « Grenelle de l’environnement », qui se sont tenues à Brest. « Les associations adhèrent à la réaction du maire de Plouvien et le soutiennent. Les associations sont très préoccupées des conséquences de telles décisions sur le développement des énergies renouvelables. La France s’est engagée, rappelons-le, à produire 20 % d’énergie renouvelable d’ici à 2020 et à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre pour 2050. « La décision préfectorale va à l’encontre de ces engagements, encourage les opérateurs privés qui veulent implanter une centrale thermique en Bretagne et conforte la France dans la poursuite et le développement de son programme nucléaire ».

Le Télégramme -  23/10/2007

retour page "Presse"

retour page d'accueil