MANIFESTATION : NÉNUPHAR REVENDIQUE UNE EAU DE QUALITÉ


A l'appel du mouvement Nénuphar, environ 120 personnes venues de toute la Bretagne ont manifesté, hier à Lannilis, en se rendant au captage d'eau de la commune.

Ces consommateurs, qui exercent une rétention sur leur facture d'eau correspondant au montant de la taxe antipollution, ou de la valeur symbolique d'un euro, en transférant cette somme sur un compte bloqué, voulaient ainsi protester contre la politique suivie par les municipalités sur ce sujet.

Le mouvement représente quelque cinq cents familles et ses responsables souhaitent lui donner une certaine maturité en fédérant encore plus ses diverses actions. L'une des difficultés est la multiplicité des problèmes : chaque commune est un cas particulier. «Nous avons un travail d'explication et d'information à faire passer auprès des consommateurs», expliquait, hier, Roger Abiven, l'un des fondateurs du mouvement.


L'un des objectifs est de redonner confiance en l'eau du robinet. «Nous avons même cherché à négocier avec des entreprises de traitement en leur expliquant que leur métier serait ainsi plus valorisant. Résultat, nous avons été traduits en justice».

Autre but, réaliser une banque de données où les consommateurs, comme les élus, pourraient disposer d'informations en matière d'obligations, de lois ou de connaissances scientifiques.

Le Télégramme - 27 janvier 2003

retour page "Presse"

retour page d'accueil