Stockage de charbon au port. Des associations écrivent au maire

Le Comité de vigilance pour la qualité de l’environnement de Brest Métropole Océane, l’AE2D et le RIAC29, ont adressé une « lettre ouverte » au maire François Cuillandre à propos du projet de site de stockage de charbon au port de commerce de Brest, déposé par la CCI. Un dossier qui a été abordé lors du conseil municipal de vendredi dernier.

« Développement durable... »
« (...) Avant le vote favorable de la majorité, écrivent les associations, vous avez exprimé en séance publique que "dans développement durable, il y (a) le mot développement (surtout le mot développement !)." Nos associations, ayant participé activement à l’enquête publique, se doivent de réagir à ce propos. « Est-ce du développement que de prendre des décisions encourageant un secteur économique aux abois à poursuivre sa fuite en avant par un productivisme effréné et dévoyé, un surendettement et un "toujours plus" exacerbés ? De produire de façon aberrante des légumes et des fruits hors "saisons bioclimatiques" ? De ne pas prendre en compte les remarques des riverains du port de commerce qui souffrent déjà de nombreux désagréments liés aux activités du port ? (...) D’augmenter l’émission de poussières, microparticules qui vont tapisser les poumons des Brestois ? (...) D’émettre 20.000 tonnes de CO2 par an par la combustion de 5.200 tonnes de charbon importé ? D’émettre de l’oxyde de soufre SO2 qui amènera ensuite des pluies acides ? ».

« La collectivité s’est engagée »
« (...) Nous tenons à vous rappeler, concluent les signataires de cette "lettre ouverte", que la collectivité s’est engagée dans une démarche d’Agenda 21 et a fait du développement durable l’une de ses priorités, en attribuant ces fonctions à son 2 e adjoint et au 1 e r vice-président de Brest Métropole Océane ».

Le Télégramme -  27/10/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil