Ex-Clemenceau. Le chantier se poursuit à flot

La première visite du référent «démantèlement des navires» au service de soutien de la flotte a eu lieu à la mi-mars sur le chantier anglais en charge de la déconstruction de l'ex porte-avions Clemenceau. «Le chantier démarre bien», selon les observations de Jacques Cléguer en charge du démantèlement des navires pour la Marine. Les équipes du chantier anglais ont commencé à déblayer les matériaux non polluants du bord. Ils préparent le terrain pour attaquer le désamiantage et la découpe. L'accès et les mouvements se font par l'arrière, la poupe étant essentiellement reliée au quai. Malgré les déclarations du patron du chantier anglais, le jour de l'arrivée du porte-avions à Hartlepool (le 8 février dernier), les travaux de construction de la porte qui permettra d'assécher l'immense bassin ne sont pas achevés, huit semaines plus tard. «Mais il ne s'agit en aucun cas d'une priorité pour nous», explique-t-on à la Marine, la coque étant loin d'être prête à être découpée. «Il y a encore beaucoup à faire à l'intérieur, le chantier doit s'étaler sur une année». La prochaine visite est prévue courant avril. La préparation avant découpage des quatre autres navires américains traités en même temps que le Clemenceau serait bien avancée.

Le Télégramme - Finistère - 03/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil