Clemenceau. Arrivée à Hartlepool dimanche en début d'après-midi

L'ex-porte-avions Clemenceau devrait atteindre dimanche en début d'après-midi le chantier de Hartlepool (nord-est de l'Angleterre) où il doit être démantelé, a-t-on appris vendredi auprès de la société Able UK.

Selon les estimations, celui qui est désormais connu comme la coque Q790 devrait arriver aux environs de 14h30 (locales et GMT) au centre de récupération et de recyclage environnemental de Teeside (TERRC) d'Able UK, qui possède la plus vaste cale sèche au monde. Ces prévisions restent néanmoins soumises aux conditions météorologiques sur la dernière ligne droite de l'ultime traversée de l'ancien fleuron de la marine française. Parti du port de Brest (ouest de la France) en fin de matinée mardi, l'ex-Clemenceau se trouvait vendredi matin au large de l'estuaire de la Tamise, a indiqué à l'AFP un porte-parole d'Able.
Le navire, tiré par un remorqueur de haute mer, se déplace à une vitesse de 6 noeuds en moyenne, a précisé cette source.
Depuis son désarmement en juillet 1997 après 36 ans de service actif, l'ex-porte-avions a connu de multiples péripéties au niveau international qui l'ont contraint à un périple rocambolesque de 18.000 kilomètres, et à trois ans d'attente à Brest. C'est sa "cargaison" qui pose problème: il contient environ 700 tonnes de matériaux contaminés à l'amiante (tuyaux, gaines de ventilation, peinture, etc), une substance hautement cancérigène. Sa coque fait environ 24.000 tonnes actuellement.

 

 

L'ex-Clemenceau a quitté le port de Brest le 4 février, remorqué par l'Anglian Earl.

AFP - Site Internet - Le Télégramme - 06/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil