Restic : 300 éco-randonneurs pour sauver la vallée

Le Collectif pour la sauvegarde de la vallée du Restic a touché juste en organisant, hier, une éco-randonnée sur le parcours des deux variantes du projet de voie de contournement du grand Lambézellec. Réunies dans la zone de Loscoat, les associations fédérées ont pris la parole pour s'opposer à la double proposition de Brest Métropole Océane. «Cette éco-randonnée s'inscrit dans le cadre de la semaine du développement durable», expliquait Roger Abiven, au nom d'A2ED et du collectif «Non à cette voie de détournement», haranguait Jacques Pérénnès, la cheville ouvrière de cette journée. Les 300 personnes présentes sont ensuite descendues jusqu'à la vallée du Restic, qui serait détruite de manière irrémédiable dans le cas où cette option serait choisie.

Une pétition déjà copieuse
Plus loin, les marcheurs ont retrouvé l'autre variante du projet où, là aussi, le collectif entend se faire entendre et refuse toute voie à grande circulation. La pétition contre ce projet continue à circuler sur les marchés du secteur, plusieurs milliers de signatures ayant déjà été récoltées.

 

Trois cents personnes se sont retrouvées pour cette éco-randonnée sur le parcours des deux variantes du projet de voie de contournement du grand Lambézellec.

Le Télégramme - Brest - 06/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil