Pesticides privés de pub : Eau et rivières applaudit

Le gouvernement projette d’interdire la publicité pour les produits pesticides destinés aux jardiniers amateurs. Pour l’association « Eau et rivières de Bretagne », cette interdiction, incluse dans l’article 39 du projet de loi « de transition environnementale » du « Grenelle 2 », va dans le bon sens. Et en appelle d’autres.

« C’est une réglementation que nous attendions depuis cinq ans », rappelle Gilles Huet, délégué général de l’association, en remarquant que l’usage non-professionnel dont il est question (particuliers, collectivités) représenterait 8 à 29 % de la contamination de l’eau par les phytosanitaires chimiques.

Campagnes massives

« Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics et les associations informent et sensibilisent la population aux dangers des désherbants chimiques », poursuit le délégué général, regrettant que ces opérations soient contrecarrées par les campagnes publicitaires massives des grands groupes chimiques. Ce qui ne devrait donc plus être le cas. Gilles Huet attend désormais que ce projet soit complété par une autre disposition, attendue elle aussi depuis longtemps : le retrait des produits pesticides des rayons libre-service. Sa préconisation : une présentation des désherbants sous vitrine fermée, et une obligation de conseil d’utilisation avant la vente.

Le Télégramme - 08/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil