Lorient. L'Argonaute rapporte une maquette de missile

C'est en toute discrétion que l'Argonaute, affrété par la Marine nationale a fait son entrée, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans la rade de Lorient. Le navire venait de récupérer une maquette de missile perdue le 18 avril par le sous-marin lanceur d'engins Le Terrible, au large de Penmarc'h. L'argonaute est entré dans le port de Lorient à 4h, vendredi. Avec à son bord un colis suffisamment lourd, pour avoir dû attendre la pleine mer pour emprunter le chenal. Le navire est allé s'amarrer le long du quai des TCD à DCNS pour procéder, en toute discrétion au déchargement.

Des Groisillons perdent leur matériel
La Direction générale de l'armement (DGA), responsable des essais d'armement, a confirmé, hier, que les opérations de renflouement de l'engin, commencées en début de semaine étaient terminées. Même si elle s'est faite très discrète sur les modalités de l'opération, en se retranchant derrière le secret relatif aux opérations sur la dissuasion nucléaire. Tout juste sait-on, grâce à des témoignages de Groisillons, que l'Argonaute est resté plus de 24 heures amarré dans les Courreaux de Groix. Les pêcheurs qui habituellement sillonnent la zone n'avaient pas le droit d'approcher. Certains ont même perdu leur matériel de pêche, immergé à l'endroit ou l'Argonaute, accompagné d'un dragueur de mines, avait mouillé.

Âbimé au large du Finistère
Le 18 avril, le Terrible procédait à des essais, d'une «maquette inerte», mais grandeur nature. En clair, un engin qui ressemble à un missile, mais n'en est pas un. Selon la DGA, ces maquettes permettent de tester tout ou partie d'un tir. Le système de flottabilité n'a pas fonctionné et l'engin s'est abîmé en mer au large des côtes du Finistère. Pas question de laisser au fond de l'eau un engin d'une telle importance. La Marine nationale l'a récupéré. Il a été déchargé sur le quai hier, en toute discrétion, avant de rejoindre, vraisemblablement un des centres d'essais de la DGA.

Le Télégramme - Bretagne- 09/05/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil