Le char naval de l'Élorn. Des objets flottants le 6 juin

Durant plusieurs années, ils étaient réunis sous l'abréviation Oafni : en clair, objet artistique flottant non identifié. Les voici rebaptisés «chars flottants», dans la perspective du carnaval 2010, au pays de Landerneau-Daoulas. Mais, pas de changement sous le pont de l'Élorn. Comme les années passées, ces curieux radeaux seront mis à l'eau, le samedi 6 juin, pour la nouvelle édition «Élorn en fête».

Les rois de la récup'
Symbole de la parade, l'éolienne flottante de «Mais, qu'est-ce que tu fabriques?» trônera bientôt au milieu des quais pour annoncer la prochaine fête militante. Car, sous couvert d'animations ludiques, le message coule de source: l'eau est un bien précieux qu'il faut protéger.
Les associations organisatrices préparent de pied ferme le programme. Il comprendra donc ce concours de chars flottants, ouvert aux associations, écoles, familles, à tous ceux qui ont un brin d'imagination.
Roland Coat de l'Association agréée de pêche et de protection de l'Élorn (AAPPMA) a déjà sa petite idée: un énorme saumon dont les écailles seront constituées de morceaux de canettes.

 

À la recyclerie, samedi matin, les rois du bricolage étaient à l'oeuvre.

Pour faire resurgir le monstre de l'Élorn, Arnaud Clugéry manipule un morceau de tuyau de ventilation récupéré chez un marchand de cheminées. «Ça devrait faire l'affaire !». Pendant ce temps, d'autres sont partis faire les poubelles pour trouver de quoi fabriquer un robinet géant. Et les enfants plongent à pleines mains dans la peinture. C'est quand même plus drôle que de faire son truc tout seul à la maison.
Seule contrainte : il faut que le char flotte au moins quelques heures. Et, pour tenir cette prouesse, jerricanes et fûts vides sont très convoités.

Des prix à gagner
Ce concours d'objets flottants sera doté de prix dont un sera remis par Henri-Paul Herry «car c'est lui a qui inventé les créations flottantes. Nous voulons lui rendre hommage», précise Arnaud Clugéry. Tous ceux qui veulent «rivaliser» avec l'artiste landernéen ont rendez-vous, chaque samedi matin du mois de mai, à la recyclerie. Un seul mot d'ordre : de la bonne humeur.

Pratique
Samedi et les 23 et 30mai, de 10 à 12h à la recyclerie (ancien garage Renault) : confection de chars flottants.

Le Télégramme - Landerneau - 12/05/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil