Environnement. Les Français prêts à moins consommer

Pour préserver la planète, plus de neuf Français sur dix se déclarent prêts à réduire leur consommation. Le résultat d'un sondage qui témoigne d'une prise de conscience, même si, des bonnes intentions aux actes, il peut y avoir un décalage.

Laisser plus souvent sa voiture au garage au profit du vélo ou des transports en commun, moins éclairer la maison, se priver de quelques degrés en hiver, ne pas laisser couler inutilement le robinet, utiliser moins de sacs en plastique... A en croire un sondage OpinionWay pour Terra Economica (*), ce sont des gestes que les Français, dans leur grande majorité, se disent prêts à faire pour contribuer à préserver l'environnement. Globalement, ils sont 92% à être d'accord pour baisser leur consommation ou limiter certains usages.

Des nuances
Les motivations des Français varient cependant, selon les usages et les consommations. Il y a des nuances. Pour les sacs en plastique, pas de problème : 91% sont prêts à s'en passer. Il faut dire qu'on en distribue de moins en moins aux caisses. La même proportion (42% fortement, 48% modérément) est disposée à économiser l'énergie en éclairant moins la maison. Ils sont aussi près de 90% à dire qu'ils pourraient utiliser moins de produits ménagers... Pour le chauffage et l'eau, ils sont respectivement 84 et 87% à se déclarer prêts à réduire «dès maintenant» leur consommation.

 

Les produits bio et issus du commerce équitable font une belle percée. Photo François Destoc

La voiture résiste
Les Français tous écolos ? Pas si vite. Pour la voiture, les résultats sont moins nets. 75% se disent, certes, disposés à en réduire son usage mais, en regardant de près le sondage, on constate que les choses ne sont pas si simples. La motivation en ce domaine est toute relative : seulement 23% accepteraient de s'en passer très souvent. On remarquera que c'est dans les villes de 20.000 à 100.000 habitants où les usagers de la voiture sont prêts à faire le plus d'efforts. Motivation toute relative également pour l'avion : ils ne sont que 43% à répondre qu'ils accepteraient de diminuer la fréquence de leurs voyages. Les jeunes seraient les moins enclins à le faire.

Produits bio et commerce équitable
Ce sondage confirme, par ailleurs, la nette percée du bio. 58% des consommateurs interrogés ont acheté un produit bio au cours de ces trois derniers mois, principalement des fruits et des légumes. Mais des produits auxquels n'ont pas encore accès toutes les catégories : si 73% des cadres supérieurs en achètent, il n'y a que 44% d'ouvriers et les 18-24 ans sont moins nombreux que leurs parents à se dire concernés par le bio. Le commerce équitable connaît également une sensible montée en puissance. 52% des sondés disent avoir acheté, au cours de ces trois derniers mois, un produit qui en est issu. Le prix reste l'explication la plus souvent avancée par ceux qui n'achètent pas de produits bio ou issus du commerce équitable.

(*) Etude réalisée les 11 et 12mars auprès d'un échantillon de 1.014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L'ensemble du sondage et un dossier complet sont disponibles sur www.terraeco.net

Yvon Corre
Le Télégramme - France - 15/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil