Grattage de la coque : la Marine a analysé l’eau

Après les opérations de grattage de l’ex-Clemenceau, la base navale a conduit une campagne de mesures en tributylétains (TBT). « Les premiers résultats d’analyse ont donné une teneur moyenne en TBT de 13 ng/l (nanogrammes par litre) sur l’ensemble de la colonne d’eau, à rapporter à une valeur moyenne, sur les trois dernières années, de 9 ng/l ». D’après la préfecture maritime, « Ces concentrations sont très faibles et se situent aux limites de détection de ces substances ».
« Par rapport aux autres points de prélèvements de la rade, elles sont du même ordre de grandeur, et inférieures aux concentrations relevées à l’embouchure de la Penfeld, qui sont de 16 ng/l pour la même période. À titre d’information, les concentrations moyennes relevées dans le port militaire en 1992 étaient de 80 ng/l, et elles n’ont cessé de décroître depuis », rapporte le chargé de communication de la préfecture maritime. Aucun prélèvement ni analyse des sédiments n’a, en revanche, été réalisé à la verticale de la coque carénée.

Le Télégramme- Brest - 17/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil