Appareillage retardé. Brest gardera bien son Clem’ pour Noël

La Marine nationale a fait savoir, hier matin, que le remorquage de l’ancien porte-avions Clemenceau était bel et bien reporté après les fêtes de fin d’année, « afin de bénéficier de conditions optimales (météo et marée) pour mener une opération de cette ampleur ». Les autorités maritimes françaises confirment que les agréments administratifs sont acquis des deux côtés de la Manche. Lundi, la commission interministérielle d’exportation des matériels de guerre a délivré le dernier document permettant à l’ex-Clemenceau d’être transféré en Angleterre.
Mais il reste tout de même à régler le recours introduit par une association écologiste brestoise (contre le consentement de la Drire à propos du transfert du déchet flottant vers l’Angleterre) auprès du tribunal administratif de Rennes. Cette même association attend la publication de l’autorisation délivrée par la commission interministérielle pour attaquer cette nouvelle décision administrative. Son avocat, David Rajjou, rappelle d’ailleurs, qu’une fois la date d’appareillage convenue, l’association aurait encore la possibilité de déposer un référé suspension qui immobiliserait physiquement le navire à Brest.


Le Télégramme - Monde - 17/12/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil