Défense de la vallée du Restic. Opération de nettoyage

À l'occasion du week-end de la nature, le collectif «Pour la sauvegarde du Restic» a proposé, hier, un nettoyage de la vallée. Une dizaine de personnes y ont pris part.

Une dizaine de personnes ont répondu, hier, à l'appel du collectif «Pour la sauvegarde du Restic», afin de nettoyer la vallée de déchets qui n'ont pas lieu d'y être. Un rendez-vous qui faisait suite à une éco-randonnée, le 4 avril dernier.
Le collectif poursuivait, hier, l'action qu'il mène pour s'opposer à l'éventuel passage de la voie de contournement nord de Lambézellec dans la vallée. À l'appui de cette position, le collectif met en avant «les valeurs écologique, socioculturelle et économique» du secteur.

Décision le 26 juin ?
Ce projet constitue une des deux variantes de contournement auxquelles est arrivée la collectivité. «La décision qu'elle devait prendre fin avril a été reportée. Normalement, elle doit décider le 26 juin lors d'un conseil de Brest Métropole Océane», indiquait, hier, un représentant du collectif.
Ce dernier faisait état d'une pétition de 2.000 signatures demandant à la collectivité de renoncer au passage par la vallée du Restic et de proposer une alternative aux deux variantes. «Nous avons demandé, depuis trois semaines à un mois, une rencontre au président de BMO mais n'avons pas de réponse. Nous n'avons pas de retour du président du conseil général que nous avons sollicité toutefois plus récemment», expliquait le représentant du collectif. «Des élus de la majorité et de l'opposition nous soutiennent, également José Bové, ainsi que Jean-Paul et Béatrice Jaud, réalisateur et productice de "Nos enfants nous accuseront"», assurait-il.

 

Le collectif avait décidé de nettoyer la vallée d'objets qui la dégradent.

Le Télégramme - Brest - 18/05/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil