Grenelle de la mer. La parole aux citoyens

Déclinaison régionale du Grenelle de la mer, présenté le 3 avril dernier par Jean-Louis Borloo, une large concertation est organisée à Brest, mardi prochain.

Définir la stratégie nationale pour la mer et le littoral, tel est l'objectif ambitieux du Grenelle de la mer. Sur le plan régional, le débat public, organisé mardi prochain, à Brest, devrait permettre de recueillir les avis des usagers, des collectivités locales, des partenaires sociaux, des experts scientifiques et des associations de protection de l'environnement. Une table ronde nationale, organisée début juillet, aura pour mission de déboucher sur des engagements précis, afin d'élaborer une politique maritime durable.

Une centaine de propositions
Isabelle Gravière-Troadec, secrétaire générale pour les Affaires maritimes, a présenté hier, à Saint-Malo (35), cette rencontre régionale: «D'avril à mai, quatre groupes de travail ont élaboré une centaine de propositions relatives à la préservation de l'environnement, à l'aménagement du littoral et au développement des énergies renouvelables en Bretagne», a-t-elle précisé. À Brest, une restitution publique de ces travaux sera réalisée, afin d'alimenter les débats.

 

Des groupes de travail ont élaboré une centaine de propositions relatives à la préservation de l'environnement, à l'aménagement du littoral et au développement des énergies renouvelables en Bretagne. Photo C. L.D.

Algues vertes sujet sensible
Parmi les problématiques abordées, certaines sont loin d'emporter l'adhésion de tous les acteurs. «Le thème des algues vertes n'est pas consensuel au sein des groupes de travail nationaux, a ainsi indiqué Françoise Noars, représentant la direction régionale de l'environnement. Le 23 juin, de nombreux usagers du littoral participeront aux débats, et les agriculteurs auront à coeur d'être représentés». Le groupede travail intitulé «La délicate rencontre entre la terre et la mer» proposera, à ce sujet, un concept permettant une meilleure coordination entre activités terrestres et maritimes.

Synthétiser les avis
L'objectif étant de synthétiser le plus grand nombre d'avis possibles, tous les citoyens sont appelés à se prononcer, soit en participant aux débats publics, soit en se connectant sur le site internet (*). «L'État a lancé et organise l'initiative, mais il a la volonté d'écouter tous les acteurs, de prendre en compte le projet des autres. C'est une occasion rare», a conclu Cyriaque Garapin, commissaire en chef de la Marine et chef de la division «Action de l'État en mer».
Pratique Mardi 23 juin, à 14h30, Parc des expositionsde Penfeld, à Brest : accueil du public. 15h : allocutions d'accueil. 15h20 : projection du film sur les enjeux du Grenelle de la mer. 15h40 : débat public. 19h : clôture de la journée.

(*) www.legrenelle-mer.gouv.fr

Corentin Le Doujet
Le
Télégramme - Finistère - 18/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil