Météo. Ex-Clem : départ reporté

Le départ de l'ex-porte-avions Clemenceau pour l'Angleterre qui devait avoir lieu en fin de semaine, a été reporté pour des raisons de mauvaises conditions météo à une date qui n'a pas encore été fixée.
Le coup de vent d'ouest qui sévit depuis plusieurs jours sur la pointe bretonne, avec des rafales à 40 noeuds (environ 75 km/h) lundi matin, ne permet pas le remorquage de la coque Q790, a précisé la préfecture maritime.
De même source, le remorqueur britannique qui devait prendre en charge l'ex-porte-avions n'est pas encore arrivé dans le port de Brest.
L'ancien fleuron de la marine, à quai dans la base navale depuis plus de deux ans et demi, doit prochainement rejoindre le chantier naval Able UK à Hartlepool pour y être démantelé.

Grandes marées le 9 février
Par ailleurs, l'association locale de défense de l'environnment Mor Glaz qui conteste l'attribution du marché de démantèlement à l'entreprise britannique, a demandé dans un courrier adressé samedi au président de la République à ce que le bâtiment reste dans le port finistérien pour y être déconstruit.
Des grandes marées attendues à partir du 9 février pourraient être favorables au remorquage du "Clem" pour son ultime voyage prévu pour durer quatre jours vers Hartlepool.

 

L'ex-Clem restera encore quelques jours à Brest en raison de la météo qui ne permet pas son remorquage. (Photo d'archives Eugène Le Droff)

Site Internet Le Télégramme - 19/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil