Remorquage du Clemenceau. Départ compromis cette semaine

Le mauvais temps qui sévit actuellement en Manche empêche l’arrivée du remorqueur qui prendra en charge l’ex-Clemenceau. Les vents forts et surtout la grande houle d’Ouest ne facilitent pas la progression vers Brest. Mais ce sont surtout les mauvaises conditions météorologiques du milieu de semaine qui reporteront le départ du porte-avions à une date ultérieure. Un avis de grand frais est à attendre pour jeudi, un avis coup de vent (7 à 8 Beaufort) étant prévu pour vendredi.

Prochaine fenêtre en février
Les opérations de remorquage ne pourront donc s’effectuer cette semaine, la prochaine fenêtre s’ouvrant autour du 10 février prochain (coefficients de marée suffisants pour entrer dans le chenal anglais). A noter qu’il faut trouver quatre jours de météo favorable pour faire progresser, en toute sécurité, le convoi jusqu’au nord-est de l’Angleterre. Et il faudra que cette fenêtre météo coïncide avec des coefficients de marée suffisants.

Le Télégramme - Finistère - 20/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil