Contournement. Un collectif opposé à l'une des variantes

Le projet de contournement du quartier de Lambézellec, présenté à l'automne dernier, continue à mobiliser les habitants du secteur nord de Lambézellec. En deux mots, rappelons que deux variantes ont été retenues pour l'instant, la variante 1, qui passerait par Kéraudren, Le Tromeur pour rattraper le rond-point de Kerizac; la variante 2, qui traversera la vallée du Restic pour sortir au rond-point de Kerizac.

Une pétition circule
Un nouveau collectif s'est formé pour s'opposer à la variante 1. Il est composé de riverains du Tromeur et de Marréguès. Le collectif a fait circuler une pétition qui a réuni les signatures de 150foyers du secteur. Pour s'opposer à la première variante, le collectif s'appuie bien sûr sur la gêne occasionnée par les 20.000 véhicules qui passeront chaque jour devant chez eux, mais aussi sur des problèmes de sécurité, notamment pour les piétons et les cyclistes. « L'aménagement ne tient pas compte de ces usagers dans cette variante entre le Tromeur et Roch-Glass. Comment feront les élèves pour rejoindre leur arrêt de bus, avec des flux incessants de véhicules? », s'interroge le collectif, qui revient aussi sur la pose de murs antibruit, les interdictions de tourner à gauche «qui vont amener un flux supplémentaire dans la mesure où les riverains devront aller chercher le rond-point suivant, parfois très éloigné». Un des membres du collectif s'étonne des informations qui ont été présentées aux futurs acheteurs des lotissements en cours. Autre question, la cohabitation entre les bus et les véhicules: « Il n'est pas prévu de dégagement aux arrêts de bus, ce qui va freiner considérablement le trafic». Autant d'arguments, donc, en défaveur de cette option au profit de la seconde qui, selon le collectif, empruntera un secteur aujourd'hui en friche.

Le Télégramme - Brest - 20/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil