Collision de deux sous-marins. La grogne du Parti breton

Depuis la collision survenue le 4 février entre deux sous-marins nucléaires, britannique et français, le Parti breton craint le pire. Il en fait état dans un communiqué: «Il est clair que les autorités françaises nous ont menti sur les causes de l'accident. Le ministère de la Défense nous annonçait, le 6février, que le sous-marin Le Triomphant avait heurté un objet immergé, probablement un conteneur. C'est seulement après les révélations du quotidien britannique "The Sun" que le ministère de la Défense a reconnu la collision entre deux sous-marins nucléaires. Peut-on encore croire ces autorités lorsqu'elles nous affirment qu'il n'existe aucun risque de pollution radioactive? La population brestoise ainsi que celle des communes avoisinantes de l'Île-Longue ne sont pas à l'abri d'un incident ou accident d'origine nucléaire. Il existe bel et bien un plan particulier d'intervention, élaboré pour faire face à ces éventuels accidents. Mais peu de Brestois connaissent son existence...».

Le Télégramme - Brest - 21/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil