Lotissement de Rumenguy. Rejet de la requête

Suite à sa requête demandant la suspension du démarrage des travaux du lotissement de Rumenguy et qui a été rejetée, l'association Adel (Association de défense de l'environnement de Logonna-Daoulas), a tenu à s'exprimer.
«En premier recours, l'association a défendu devant le tribunal le respect de la loi littoral et les paysages remarquables du secteur du Moulin-Mer, peu appropriés à l'urbanisation. D'autre part, l'objectif social avancé par l'équipe municipale, bien que légitime, paraît en contradiction avec un prix du m² fixé à 65 ! L'Adel s'est également opposée à la commune qui considère que l'étang du Moulin-Mer serait sans liaison directe avec la mer et propriété privée. Pour notre part, nous en revendiquons le caractère public, donc assujetti à la servitude de passage littoral, et rappelons que l'examen du statut de l'étang est en cours au ministère de l'Économie et de l'Industrie. Défendre l'environnement, c'est exercer un contre-pouvoir auprès des élus décideurs : notre condamnation à verser 500 à la commune constitue un frein à l'action des citoyens.
Néanmoins, notre deuxième recours demandant l'annulation du permis d'aménager suit son cours. La décision du tribunal sera prononcée courant 2010. Pour le cas où l'Adel obtiendrait l'annulation du permis d'aménager, il apparaît risqué de se lancer dans une construction pendant toute la durée de la procédure»
.

Le Télégramme - Logonna-Daoulas - 21/03/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil