Antennes relais. Des riverains interpellent le maire

Jeudi soir, une quarantaine de personnes, dont plusieurs élus, a répondu à l'invitation de riverains des antennes-relais de la commune, pour prendre part à une soirée d'information animée par Jean-Marie Lions, géobiologue et Yves Seguelong, de l'association des Riverains de l'Élorn. Le premier a présenté différents rapports scientifiques mettant en cause les ondes, source de nombreux problèmes de santé.

Un exposé qui va à l'encontre de la position adoptée par l'État qui « ne prend pas ses responsabilités et se cache derrière un flou (scientifique) qui, pourtant, n'existe pas. Dans les dix à quinze ans qui viennent, la téléphonie mobile pourrait devenir un scandale sanitaire, comme l'a été l'amiante ou le sang contaminé », a renchéri le Landernéen, qui a également détaillé les actions menées dans sa commune et qui ont abouti au déplacement d'antennes relais.

 

Riverains et intervenants ont réuni une quarantaine de personnes, jeudi, au centre socioculturel.

Un comité de vigilance
Une source d'inspiration pour les locaux à l'origine de ce rendez-vous, qui sont en train de mettre en place un collectif. Leur première démarche : écrire une lettre ouverte au maire pour lui demander la création d'un comité de vigilance. « Il serait composé d'élus et de toutes les personnes désireuses de se tenir au courant des dossiers concernant le sujet. Nous souhaitons que cette demande figure à l'ordre du jour du prochain conseil municipal, à l'issue duquel une réunion commune fixerait le cadre exact de ce comité ».

Le Télégramme - Lesneven - 21/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil