Emploi. Lettre ouverte de la CGT au sous-préfet de Brest

Estimant que «face à la situation difficile de l'emploi (à) Brest, il y a une absence de volonté politique», la CGT a adressé, hier, une lettre ouverte au sous-préfet de Brest. «En période de crise forte, Brest aurait pourtant des opportunités de création de nouvelles filières» estime l'Union locale qui prépare activement la journée d'actions du 29janvier. Pour la CGT, des pistes sont à creuser du côté «des services publics qui, pour des raisons de moyens, sont aujourd'hui empêchés». Le syndicat demande également que «la politique industrielle fasse l'objet d'un examen attentif (à) Brest, aucun argument ne justifiant l'apathie générale actuelle face aux restructurations en cours dans les principaux secteurs qui structurent l'emploi dans notre (bassin)».

Une table ronde demandée
Et d'ajouter qu'une «filière de déconstruction de navires comme le Clemenceau permettrait sans conteste de créer des emplois qui correspondraient aux exigences sociales et environnementales de notre époque». Enfin, la CGT réitère auprès du sous-préfet sa demande «de mettre en place au plus vite une table ronde pour analyser la situation».

Le Télégramme - Brest - 23/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil