Clemenceau. Les avancées sur le plan judiciaire

Le greffe de la cour administrative de Nantes a confirmé hier qu'une audience se tiendra bien lors de la deuxième quinzaine de février, à propos de la demande de désignation d'un expert indépendant, formulée par les représentants de l'association Agir pour l'environnement et le développement durable (AE2D) quis'oppose au départ du porte-avions pour l'Angleterre. «Il y a aura bien audience et débat», confirme l'avocat de l'association, MeDavid Rajjou. «Ce serait dommage que le Clem' soit déjà parti à cette date!», ajoute-t-il. Concernant la plainte déposée après le grattage de la coque en milieu naturel, après avoir été adressée au parquet de Brest, elle a été transmise à la chambre spécialisée du tribunal de Rennes qui examine les questions militaires. Il sera notamment question des propres analyses et résultats de la Marine qui s'est efforcée de prouver la non-nocivité de l'opération. Enfin, dès la semaine prochaine, l'association introduira un deuxième recours contre la décision interministérielle d'exporter un matériel de guerre vers l'Angleterre, toujours auprès du tribunal administratif de Rennes.

Le Télégramme - Brest - 23/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil