Environnement. Les enjeux du bio

Dans la philosophie des «Jeudis de L'Image», le film «Nos enfants nous accuseront» de Jean-Paul Jaud, racontera la courageuse initiative d'une municipalité de Barjac (Gard), qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Sans concession, le réalisateur brosse un portrait sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération: l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique.

Du bio dans l'assiette
À l'initiative des parents d'élèves des écoles du Champ-de-Foire, Keravel et Goarem-Goz, la projection sera suivie d'une discussion. Elle sera menée par MmesQuiniou et Arzul, écotoxicologues (chercheuses sur l'impact des pollutions en milieu marin), en présence de représentants de la municipalité et de la restauration scolaire et de Mme Busson de la maison de l'Agriculture biologique (Mab29) pour son rôle de conseil auprès de la mairie. «Il ne s'agit pas d'une idée partisane mais d'une simple inquiétude de la part de familles qui souhaiteraient voir un peu plus de bio dans l'assiette de leurs enfants», soulignent Daniel Guégan et David Derrien. Fred Poncin souhaite que le débat aborde tous les enjeux comme la santé, l'économie, l'environnement, etc. «Le bio, déjà introduit dans les cantines scolaires, devrait atteindre 20% de la restauration en 2012», a annoncé Patricia Hénaff.

Pratique «Nos enfants nousaccuseront» jeudià 20h30 au cinéma L'Image. Pour bénéficier de la tarification spéciale les parents d'élèves devront se présenter avant 20h15.

Le Télégramme - Plougastel-Daoulas - 24/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil