Ex-Clem. AE2D en appelle à la Commission européenne

Dans une lettre adressée mercredi à José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, l'association Agir pour l'Environnement et le développement durable (AE2D) lui demande d'intervenir pour mettre cette opération de démantèlement en conformité avec la stratégie européenne existante.
«Nous connaissons la stratégie européenne visant à rendre plus sûres les opérations de démantèlement des vieux navires pour les travailleurs et l'environnement. Nous sommes attachés à ce que les garanties énoncées soient appliquées à l'opération de démantèlement de l'ex-porte-avions Clemenceau, dont le départ de Brest pour l'Angleterre pourrait avoir lieu».
«Lors de la table ronde du 15janvier, en présence de deux représentantes de l'ONG, les Amis d'Hartlepool, il s'est avéré que les conditions souhaitées par l'Europe n'étaient pas réunies sur place pour cette déconstruction».

Le Télégramme - Brest - 26/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil