Avant le conseil communautaire. La Gauche debout mécontente

Au programme du conseil communautaire de cet après-midi, l'examen d'une série de rapports annuels émanant d'entreprises privées auxquelles BMO a confié des délégations de service public. «La Gauche debout», membre du collectif «Pour un retour à une gestion publique directe de l'eau», s'interroge, à travers un communiqué. L'association indique : «La loi sur la ?démocratie de proximité? prévoit que, dans le cas de délégations, une commission consultative des services publics locaux (CCSPL) puisse examiner les rapports, afin que la société civile puisse se faire une idée sur la façon dont sont gérés des services qui la concernent au premier chef. Ce sera le cas du rapport sur le prix et la qualité des services publics de l'eau et de l'assainissement du délégataire Veolia ou encore celui de la société Kéolis pour les transports urbains». Or, selon La Gauche debout, il semble que la CCSPL ne doive se réunir qu'après que les conseillers se seront prononcés. L'occasion, pour l'association, d'envoyer un pic dans le flanc des élus : «Si les citoyens, à travers la CCSPL, voulaient se faire un avis sur la question, ils pourront le garder pour eux».

Le Télégramme - Brest - 26/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil