Démantèlement des navires. La CGT satisfaite

L'union départementale CGT du Finistère se dit satisfaite de la décision française de créer une filière démantèlement des navires en fin de vie.
«C'est l'une des principales mesures actées lors de la réunion finale du Grenelle de la mer, le 10 juillet. La nomination d'un responsable à la mise en oeuvre immédiate de cette décision a également été annoncée par le ministre d'État à l'Environnement. La création de cette nouvelle filière industrielle (...) s'accompagnerait d'un renforcement des réglementations nationales et européennes en matière de stratégie de démantèlement des navires.
«C'est aussi une demande exprimée par la CGT qui est intervenue en ce sens auprès des instances européennes syndicales et institutionnelles.
«La CGT porte cette proposition en faveur d'une telle filière depuis plusieurs années avec ses organisations professionnelles et territoriales, avec lesquelles des initiatives locales ont été initiées.
«C'est ce qui a permis de rassembler sur cette proposition de filière, socialement et écologiquement responsable, la plupart des centrales syndicales et des ONG.
«La CGT se félicite et voit dans la création de cette filière française de démantèlement des navires en fin de vie une source réelle d'emplois qualifiés, nécessaires à la revitalisation et à la redynamisation de l'activité industrielle et économique de plusieurs bassins maritimes, et pourquoi pas du bassin brestois.
«Elle doit également contribuer au développement du travail décent, nécessitant la création d'emplois nouveaux et de formations adaptées pour faire vivre et rendre pérenne cette nouvelle filière industrielle (...)
«La CGT demandera à être reçue par le ou la responsable à la mise en oeuvre de cette filière dès que sa nomination sera effectuée(...)».

Le Télégramme - Brest - 27/07/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil