Ex-Clem. Les assos demandent un expert indépendant

Après l’annonce de la découverte de parasites sur la coque de l’ex-Clemenceau (notre édition d’hier), David Rajjou, l’avocat de l’association brestoise AE2D, annonce qu’il demandera, lundi, la désignation d’un expert judiciaire indépendant, motivée par une « insuffisance de renseignements ». « Nous ne faisons pas confiance au communiqué de la Marine nationale au sujet du grattage annoncé et nous réclamons qu’une étude fouillée soit menée ». De son côté, Jean-Paul Hellequin, de l’association Mor Glaz, renchérit : « Il y a encore plus grave que ces "parasites" sous la coque : de grandes quantités d’amiante et d’autres produits toxiques qui ne pourront être traités à Hartlepool ».


Le Télégramme - Côtes-d'Armor - 27/12/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil