Collecte pneumatique : La gauche debout réagit

Brest Métropole Océane vient de décider de reporter le projet de collecte des déchets par pneumatique pour le centre- ville de Brest (notre édition de mercredi). dans un communiqué, la Gauche debout estime que "ce projet précipité, lié aux travaux pour le futur tramway, présentait beaucoup d’inconvénients.
Il était question d’un investissement de 25 à 55 M€, soit entre 960 et 2.115 € par habitant, pour une population équivalente à 26.000 personnes. La dépense de fonctionnement était estimée à 600.000 € par an, soit 435 € la tonne de déchets collectés (contre 245 € par conteneur enterré et 100 € seulement par ramassage classique)".

"Une politique de collecte sélective"
Et d'ajouter : "Ce projet ne prévoyait pas de collecte des déchets organiques et fermentescibles (bio-déchets), alors que cette dernière doit monter en puissance. Il interdisait également la mise en place d’une redevance incitative individuelle permettant la responsabilisation de chacun-e. L’implantation de l’unité d’aspiration en plein centre-ville, proche de la place de la Liberté, aurait entraîné une circulation dense de camions au centre-ville et sans doute des nuisances sonores, olfactives pour les riverains..."
Enfin por la gauche debout,
ce projet de collecte automatique installait clairement BMO dans la filière incinération-mâchefers, de laquelle de simples considérations écologiques et économiques montrent qu'il faut sortir.
Nous demandons donc à BMO, à la place de ce projet, de mettre rapidement en place une politique de collecte sélective des déchets en centre-ville de Brest."

Le Télégramme - Brest - 28/03/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil