Environnement. Multiplier par sept la participation citoyenne

Dès mercredi et jusqu'au 7 avril se tiendra la grande semaine du développement durable. L'objectif des organisateurs : « Faire grandir l'éco-citoyenneté »

Sept jours, sept thèmes, sept lieux de rendez-vous et sept formes de participation. L'association AE2D (Agir pour l'environnement et le développement durable) met en place une grande semaine de sensibilisation au développement durable initiée par le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. C'est la première fois que l'association parvient, grâce à la participation active et motivée de ses bénévoles, à rendre cette manifestation visible et vivante sur une semaine entière.

La semaine du développement durable s'ouvre par une campagne d'information, en collaboration avec le CDDP (Centre départemental de documentation pédagogique), sur l'Agenda 21, programme d'action mondial en faveur de l'environnement. AE2D donne ainsi un petit coup de pouce en présentant des outils d'animation aux acteurs des établissements scolaires qui souhaitent sensibiliser leurs élèves.

 

Les bénévoles d'AE2D se sont investis à 200 % dans la préparation de cette grande semaine de sensibilisation.

Des randonnées pour l'environnement
Sur le thème de la biodiversité, les apiculteurs de la région se joindront à la fête en organisant une petite pièce de théâtre, dont l'héroïne n'est autre qu'une abeille menacée par de méchants pesticides.

Les organisateurs d'AE2D proposeront à la population deux éco-randonnées. La première sera proposée sur la zone portuaire de Brest, samedi prochain. Ce sera l'occasion de découvrir l'impact écologique que constitue l'activité commerciale du port. Dans un esprit de vigilance citoyenne, les acteurs d'AE2D examineront avec la population les nuisances telles que la poussière ou encore la pollution, de la mer et des sols. La seconde randonnée se déroulera le dimanche 5 avril, dans la vallée du Restic. Au cur de l'actualité, les randonneurs seront sensibilisés au projet de contournement de Lambézellec, avec une animation botanique proposée
par l'association Bretagne vivante.

La semaine sera clôturée par une grande journée de sensibilisation aux risques nucléaires, place de la liberté. Le nucléaire militaire préoccupe principalement les bénévoles de l'association qui constatent que, jusqu'à présent, aucun exercice avec la population civile n'a été organisé en cas de catastrophe nucléaire. En souhaitant que le chiffre sept soit porteur de bons présages pour cette semaine à venir.
Pratique Intégralité du programme sur le site Internet www.ae2d.infini.fr

Le Télégramme - Brest - 28/03/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil