Odeurs de soja. «Les Brestois et les riverains du port aussi»

L'association Agir pour l'environnement et le développement durable (AE2D) réagit aux propos de Brigitte Hü, conseillère municipale du groupe d'Union de la droite et du centre (publiés dans notre édition de jeudi), qui s'était déclarée mécontente de «l'accueil du Queen-Mary 2», le dimanche 19 juillet à Brest.

«Mme Brigitte Hû (...) déplore l'accueil des passagers du Queen-Mary 2 à Brest, par des odeurs de soja, ironise l'AE2D. Ce souci de l'image de Brest l'honore. Mais le fait que de nombreux Brestois et surtout riverains du port respirent cet air à longueur d'année (et pas seulement le temps d'une escale !) ne semble pas l'émouvoir. Oublie-t-elle que la municipalité précédente, à la majorité (sauf les groupes Frankiz Breizh et Verts) a donné un avis favorable au doublement de la capacité de production de Cargill, et donc des odeurs, du bruit, des poussières, d'entrée des OGM en Bretagne ?».

Le soja et les poussières de charbon

«De plus, poursuit l'AE2D, les passagers des paquebots qui viendront prochainement à Brest seront accueillis, non seulement par les odeurs de soja OGM, mais aussi par les poussières de charbon, puisque la municipalité actuelle - dont (le propre) groupe (de Brigitte Hü) - a donné un avis favorable au projet de la CCI de stockage de charbon au port de Brest !
Les associations d'habitants et de protection de l'environnement, dont AE2D, se sont opposées à ces deux réalisations que subiront en permanence les riverains et usagers du port. En plus des pastilles d'iode (nucléaire oblige !), il faudra fournir aux croisiéristes, dans le kit de survie, un masque à oxygène !».

Le Télégramme - Brest - 28/07/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil