Brest. Le remorqueur du Clem à bon port

Hier, l'Anglian Earl a quitté Southampton. Cap sur Brest où sa mission consistera à remorquer l'ex-Clem' jusqu'à Hartlepool, où son démantèlement est programmé. Ce matin, le remorqueur est arrivé à bon port.

Il y a quelques heures, il se disait encore que la coque Q790 pourrait quitter la Bretagne dès dimanche ou lundi matin. Le départ de l'ex-Clem devra pourtant être retardé dans la mesure où deux référés suspension ont été déposés ce matin, devant le tribunal administratif de Rennes.

« Ces procédures visent à suspendre l'éventuel départ du bateau, explique David Rajjou, avocat de l'association AE2D (Agir pour l'environnement et le développement durable). L'administration française ne peut pas se passer de ce débat ». Les deux référés seront débattus lundi à Rennes à 14H30. Le Clemenceau ne pourra donc partir avant l'issue des débats.

Du côté de la Marine, à l'évocation de ces procédures judiciaires, on se veut rassurant. « Nous agirons en parfaite légalité, indique le capitaine de frégate Bertrand Hudault, porte-parole de la préfecture maritime. Les décisions judiciaires seront appliquées ». stand-by donc jusqu'à lundi !

 

Le remorqueur anglais Anglian Earl, à couple avec le Clémenceau.

Voir aussi la vidéo sur le Site Internet du Télégramme

Nathalie André
Site Internet
- Le Télégramme
- 30/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil