Ex-Clem'. Le remorqueur anglais attendu à Brest ce matin

Le dernier voyage de l'ex-Clemenceau semble imminent. Le remorqueur anglais Anglian Earl a quitté Southampton et mis le cap sur Brest où il est attendu ce matin. Long de 69,70m, d'une puissance de 12.000 chevaux, ce navire appartenant à la société KlyneTugs de Lowestoft, a été choisi par l'industriel Able UK pour remorquer l'ancien porte-avions. Guidé par un pilote, il devrait passer la pointe Saint-Mathieu vers 6h30 et accoster dans le port de Brest une heure plus tard.

À partir de dimanche ou lundi
La ligne de remorque est mise en place. Une ligne de secours est également installée. Les choses pourront donc aller très vite, après la visite du remorqueur par les techniciens du centre de sécurité des navires. L'ex-Clem' pourrait partir dès dimanche et plus probablement à partir de lundi. «Dès que nous jugerons que les conditions météo et de marée garantissent un transit en toute sécurité», a annoncé la Préfecture maritime. Il faudra ensuite compter entre quatre et six jours avant que la coque Q790 arrive à destination de Hartlepool où son démantèlement est programmé.
Pour l'association Mor Glaz, il s'agit «d'une décision irresponsable de l'État alors que personne ne peut affirmer que le chantier anglais a les capacités et les moyens suffisants de déconstruire l'ex-Clem'».
Mor Glaz et AE2D ont programmé un «voyage citoyen» outre-manche les 2 et 3février prochains pour pouvoir rendre compte de la situation sur place.
AE2D, qui a déposé deux recours contre l'autorisation de transport de déchet et l'autorisation d'exportation de matériel de guerre, compte, dès aujourd'hui, introduire deux référés suspension susceptibles d'immobiliser le bateau. La justice devrait se prononcer dans les 48h suivantes.

Sarah Morio et Stéphane Jézéquel
Le Télégramme
- Finistère - 30/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil