Sapins de Noël. Après les fêtes pas de simples déchets ménagers

L’association Agir pour l’environnement et le développement durable (AE2D) a écrit aux maires et conseillers généraux afin de valoriser le recyclage des sapins de Noël.
« Le sapin de Noël fait partie des traditions dans beaucoup de familles. Les fêtes passées, ce sapin se transforme en déchet, qui se retrouve trop souvent collecté avec les déchets ménagers. « Il est impératif de ne pas envoyer des dizaines de milliers de sapins brûler dans les usines d’incinération, avec le coût supplémentaire pour la collectivité et la perte de matière première utile. Il est donc important d’organiser une collecte spécifique de ces "cadavres desséchés" pour les recycler en sciure ou en matière première, par broyage ou compostage.
« Une collecte sélective durant les premières semaines de 2009 pourrait être la préfiguration de la collecte de déchets fermentescibles qu’il serait souhaitable de mettre en place dans le département du Finistère.
« Cette action s’inscrit dans le nouveau Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (PDEDMA), adopté à l’unanimité le 4 décembre dernier par le Conseil général du Finistère. Si vous ne choisissez pas la collecte sélective, nous attendons de votre part que vous vous engagiez fermement à rechercher avec les agents chargés des collectes, une solution alternative, par exemple une information et une incitation des citoyens à déposer leurs sapins dans la déchèterie la plus proche.
« Rien ne sera possible si les collectivités ne donnent pas un signal fort en matière de valorisation des déchets et donc de développement durable. Les citoyens, à partir de cet exemple, modifieront leur comportement de consommateurs et consommatrices afin de moins produire de déchets. « C’est la priorité absolue des prochaines années ».

 

Dépouillés de leurs attraits, les fiers sapins se retrouvent trop souvent collectés, les fêtes passées, avec les déchets ménagers. L’association AE2D entend valoriser leur recyclage.

Le Télégramme - Brest - 30/12/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil