Une pétition pour l'environnement
La circulaire Voynet/Le Pensec serait menacée


Plusieurs associations agricoles, de consommateurs et de protection de l'environnement lancent une pétition pour empêcher ce qu'elles considèrent comme une remise en cause de la circulaire Voynet/Le Pensec. Publiée en janvier 1998, celle-ci interdit toute augmentation de cheptel dans les cantons en excédent structurel (1).
"Depuis, le lobby porcin a repris l'offensive, explique Gérard Borvon, de l'association S-Eau-S, Aujourd'hui, elle s'accélère". Selon les associations signataires de la pétition "Il faut sauver la directive Voynet/Le Pensec", le ministère de l'Écologie et du Développement durable "envisage de permettre à nouveau l'augmentation des effectifs des élevages dans les cantons en zone d'excédent structurel".
Si cette orientation se confirmait, les associations craignent qu'elle ne pénalise gravement l'environnement. "Elle va accélérer la concentration industrielle de la production porcine en ZES, contribuer à l'eutrophisation des eaux douces par les excédents de phosphore autorisés, affaiblir la position de la France dans le contentieux communautaire et provoquer sa condamnation".

Action européenne
Les associations ont déjà alerté, sans succès, la préfecture de région et le ministère de l'Écologie. Elles n'excluent pas une action au niveau européen. "C'est en tout les cas le premier dossier que l'on va soumettre à Serge Lepeltier, le nouveau ministre de l'écologie et du développement durable", annonce Gilles Huet (Eau et rivières de Bretagne).

(1) En Bretagne, ils sont au nombre de 104.

Déjà adressée au ministère de l'Écologie, la pétition va l'être aussi aux mairies situées en ZES, aux conseillers régionaux et généraux, aux associations liées à l'environnement.


Catherine JAOUEN
Ouest-France -  01 avril 2004

retour page "Presse"

retour page d'accueil