Brennilis: les associations maintiennent la pression

Une lettre ouverte a été remise hier au préfet et au président du conseil général. Les associations écologistes réclament la création d'une commission.

Des associations écologistes réclament la mise en place immédiate d'une commission locale d'information (Cli) sur le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis. Une lettre ouverte a été remise hier au préfet, puis au président conseil général. Elle est cosignée par AE2D, L'Eau et la terre, Sortir du nucléaire Cornouaille, Vivre dans les Monts d'Arrée et par le laboratoire Délestage. Les associations y dénoncent le fait que « la Cli ne sera créée qu'en décembre 2008 » alors que « l'enquête publique débutera dès janvier 2009. »

« La commission doit être consultée et pas seulement informée », explique Nicole Jacquin, de Délestage. Le courrier souligne que « la Cli devra commencer par recevoir toutes les réponses aux nombreuses questions [] qui demeurent en suspens depuis des années. »

« Le démantèlement ?une vitrine »
Les zones d'ombre portent sur « l'état, notamment radiologique, du site et de son environnement. » Pour les cosignataires, « ces mystères trahissent d'ailleurs la vraie raison du retard de l'institution de la Cli. » Hier, les membres des associations présents ont rappelé que le dossier le plus épineux concerne le bloc réacteur de la centrale. « EDF veut aire de ce démantèlement une vitrine, estime Jean-Mathieu Le Saux, de l'association l'eau et la Terre. Le mieux, ça serait que ce réacteur reste là où il est. »

Les cosignataires se sont vus assurés que leur demande sera étudiée. Au conseil général, personne ne semble toutefois désigné pour présider la Cli. Les travaux de démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis sont gelés depuis juin 2007. Ils pourraient reprendre dès 2010.

Antoine LANNUZEL
Ouest-France -  06/09/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil