Clemenceau : Mor Glaz veut mobiliser

Avocat en charge du dossier pour le compte de Public Interest Lawyers (représentant l'association Friends of Hartlepool), Gavin Sullivan a contacté Jean-Paul Hellequin, président de l'association Mor Glaz, il y a quelques jours. Ce dernier a indiqué hier que son association demandait à connaître les éléments qui empêcheraient la France de démanteler le Clemenceau alors que plusieurs sociétés françaises et ports ont répondu à l'appel d’offres.

« Suite à cet appel d'offres, nous nous interrogeons sur le fait que la France confie un bâtiment militaire à un chantier qui n'est pas prêt. Nous voulons que dans la région, tous les partis politiques se mobilisent sur ce dossier, qu'ils se mettent autour d'une table avec les industriels, pour déconstruire le Clemenceau en France.
Nous voulons soutenir l'action Mor Glaz et de l'association anglaise, nous pencher sur l'action en justice, demander ce qu'il peut y avoir comme contradiction dans ce dossier », assure de son côté de Roger Abiven, président de l'association Agir pour l'environnement et le développement durable.

Selon Mor Glaz, la société Able UK a été condamnée fin février par l’agence de l’environnement britannique à une amende de 22 000 livres pour non respect de la réglementation sur le traitement de l'amiante.

Ouest-France -  06/09/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil