Une calme manifestation antinucléaire


Vers 10 h 30 hier, une vingtaine de manifestants du réseau Sortir du nucléaire et du collectif “Non au missile M 51” a tenté de s'approcher de la base de l'Ile Longue. Le cortège a voulu passer par la grève du Fret, et s'est rapidement trouvé face à face avec un escadron de CRS.
Le contact a été plus courtois que violent, les manifestants dialoguant avec les forces de l'ordre. “Nous voulons savoir si Nicolas Sarkozy partage les mêmes vues que Jacques Chirac sur l'emploi de l'arme nucléaire, expliquait Xavier Renou, porte-parole du collectif. Si le nouveau Président de la République considère l'arme nucléaire comme une arme d'attaque, ou une arme de dissuasion tendant à disparaître, comme le demande le traité de non-prolifération nucléaire ”.
Selon le réseau Sortir du nucléaire, “le missile M51, qui va remplacer très prochainement les anciens missiles à bord des sous-marins, compte des têtes certes moins puissantes que la bombe d'Hiroshima, mais beaucoup plus précises, donc destinées à l'attaque sur le champ de bataille, et non pas à dissuader l'adversaire”.
Le cortège a ensuite quitté la grève couverte de goémon pour rejoindre la route qui mène à la base, dans l'espoir d'intercepter le car de journalistes qui devaient sortir de l'Ile Longue. Espoir déçu : ils ne sont sortis que vers 15 h 30. Le cortège, lui, s'est disloqué vers 14 h. “Nous serons plus nombreux lors des journées d'été du réseau Sortir du nucléaire, qui auront lieu sur la presqu'île de Crozon du 4 au 12 août”, explique Xavier Renou.

Philippe ATTARD.
Ouest-France - 14-07-2007

retour page "Presse"

retour page d'accueil