La rade, un précieux patrimoine pour AE2D

Au cours des Journées du patrimoine, l'association AE2D, qui souhaite “agir pour l'Environnement et le développement durable”, a proposé aux Brestois des éco-randonnées autour de la rade : “C'est un peu atypique, on n'est plus dans la visite de musée, lance Roger Abiven, co président de l'association. Le dragage du futur port de plaisance a révélé une pollution importante, et AE2D cherche à informer, à faire des actions collectives pour faire pression.”
Ces animations de “vigilance citoyenne” ont été l'occasion de pointer du doigt les risques écologiques qui menacent la rade de Brest. L'association souhaite inscrire la rade au patrimoine mondial de l'Humanité : “Ce classement est un outil, une reconnaissance du site qui permettrait de mettre en oeuvre des actions pour redonner une qualité aux eaux, pour trouver une cohérence dans la cohabitation des différentes activités de la rade”, explique Roger Abiven.
Le parcours de l'écorandonnée partait du château, longeait le cours Dajot pour arriver aux sites Seveso, descendait ensuite au quai Malbert, sur le chantier de désenvasement du futur port de plaisance. Le dimanche après-midi, place à une rencontre info-débat au Fourneau. Le groupe rejoignait ensuite à 17 h, l'équipage des huit bateaux de la flottille de la rade qui a traversé le plan d'eau depuis le port du Fret.

Ouest-France - 17/09/2007

retour page "Presse"

retour page d'accueil