Port du Château : moins de dragages que prévu

Le feuilleton des vases polluées du futur port de plaisance du Château se poursuit. Au début de cette année, les analyses ont révélé un taux de pollution supérieur aux prévisions dans les 2 000 m3 de vase extraite du port du Château. L'association Agir pour l'environnement et le développement durable (AE2D) a alors interpellé les services de l'État (lire Ouest-France du 18 juillet).
Dans un courrier daté du 10 septembre et adressé à l'association, le préfet du Finistère déclare que “les taux de pollution [sont] sensiblement plus importants que ceux envisagés à l'origine du projet.” Résultat, “le volume global des dragages devrait être limité à 3 000 m3 (au lieu de 6 000)”.
Le préfet a ainsi signé le 21août dernier un arrêté “autorisant le maître d'ouvrage à extraire et traiter à terre 300 m3 de sédiments pollués en complément des 2 000m3” initialement autorisés.
En ce qui concerne le choix de la filière de traitement des déchets, le maître d'ouvrage (Brest métropole océane) devrait transmettre les conclusions de ses études au préfet dans les prochains jours. Il sera alors peut-être amené à prendre un arrêté complémentaire.

Ouest-France - 18/09/2007

retour page "Presse"

retour page d'accueil