L'ex-Clemenceau pourrait quitter Brest dans moins de 24 heures

Le tribunal administratif de Rennes vient de rejeter la requête des opposants au départ de l'ex-porte-avions Clemenceau, du port de Brest vers son chantier de déconstruction-désamiantage du port d'Hartlepool (Grande-Bretagne).

Le juge rennais ne donnera sa motivation que demain matin ; les associations écologistes qui s'opposent à ce départ pourraient alors introduire un pourvoi devant le Conseil d'Etat.

Ce pourvoi serait suspensif, mais le temps qu'il soit rédigé et déposé, la Marine nationale aura le temps de faire partir l'ex-Clemenceau. Ce départ pourrait avoir lieu dans les prochaines 24 heures.

 

Photo : Archives, Thierry Creux

Site Internet - 17:41 - Ouest-France - 02/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil