Le développement durable dans les écoles

Dans le département, dix établissements se sont dotés d'un agenda 21. Mais les résistances existent encore.

Trois questions à
... Roger Abiven, militant de l'association AE2D, Agir pour l'environnement et le développement durable.


Pourquoi créer des agendas 21 dans les établissements scolaires ?

Les enfants d'aujourd'hui seront les adultes de demain. Ils portent un grand intérêt à notre cause, le développement durable. Les responsabiliser, les mêler aux acteurs, leur donner un rôle, est une démarche prioritaire. Dans le Finistère, nous avons créé dix agendas scolaires. Le plus pertinent est de partir de l'action concrète vers une action collective.

Vous avez des exemples ?

A l'école, le tri sélectif. L'achat d'un tri composteur. L'alimentation du compostage avec les demi-pensionnaires. Nous collectons des vêtements pour Emmaüs. Des bouchons, des piles, des portables, destinés aux associations caritatives.

Vous rencontrez des résistances ?

Il est difficile d'impliquer tout le monde dans un établissement scolaire. Cela est lié à l'humeur générale actuelle des enseignants. L'école se substitue à la famille. C'est aussi à elle de sensibiliser les enfants au développement durable.

 


Ouest-France - Finistère - 02/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil